La Messe en si : Ensemble Stravaganza 30/31 janvier

La Messe en si, BWV 232, monument musical où J. S. Bach a rassemblé durant 25 années l’essence de sa composition religieuse, apparaît comme le testament du compositeur. C’est l’un des sommets du répertoire sacré, un feu d’artifice vocal et instrumental, et l’aboutissement de la tradition musicale luthérienne. En reprenant le texte latin de la messe catholique, l’œuvre reflète aussi, de manière œcuménique, la dualité religieuse de l’Allemagne et de l’Europe. Les chœurs y tiennent une place prépondérante : à 4, 5, 6 voix, ou à double chœur. Bach y déploie sa maîtrise vertigineuse du contrepoint. Ces parties chorales alternent avec des airs et duos de solistes au charme mélodique parfois italianisant. L’instrumentation est riche, souvent éclatante ; elle rassemble bois par deux, cor, trois trompettes naturelles, timbales, cordes et continuo. C’est pourquoi l’œuvre est rarement donnée, exigeant un effectif important : 4 solistes, et un orchestre baroque de 25 musiciens.

Billets en vente ici

CONCERT DE NOEL PAR L’ENSEMBLE VOCAL A COEUR JOIE DE GRENOBLE

TRES BEAU CONCERT DE NOEL

PAR L’ENSEMBLE VOCAL A COEUR JOIE DE GRENOBLE

DIRECTION Francine BESSAC

ET LES CONTEMPOR’ELLES

Un concert de Noêl dans l’écrin des oeuvres d’Arcabas au Musée de St-Hugues en Chartreuse.
Florilège de chants sacrés et poétiques, chants de Noêl, avec l’Ensemble Vocal A Coeur Joie de Grenoble, direction Francine Bessac,
et les Contempor’Elles, septuor vocal féminin, toutes professionnelles de la musique :
Geneviève Burnod, Claudine Galhaut, Nicole Marchesini, Sandrine Payen, Agnès Pernot, Célie Quincieu, Charlotte Ruhl.
Dimanche 15 décembre 16h Musée de St-Hugues-en-Chartreuse
10 € gratuit pour les enfants

EN PLUS VOUS SEREZ DANS UN CADRE TOUT-A-FAIT EXTRAORDINAIRE

VOUS TROUVEREZ LE PROGRAMME SUR L’AFFICHE JOINTE

Les Arts Florissans, Vox Clamens les 6&8 décembre

SI VERSAILLES M’ÉTAIT CHANTÉ

Pour célébrer son 10e anniversaire, l’ensemble vocal grenoblois Vox Clamans présente pour la première fois Les Arts Florissans, opéra de chambre de Marc-Antoine Charpentier. Accompagné par les instrumentistes et les solistes du Jardin Musical, ainsi que d’une danseuse spécialisée dans les danses baroques, il est dirigé par Christine Antoine. Les instrumentistes jouant sur instruments d’époque, les chanteurs pratiquent la prononciation restituée en usage au temps de Molière.

 

Marc-Antoine Charpentier est, avec Lully, le compositeur le plus emblématique du règne de Louis XIV. Connu surtout pour son Te Deum et sa collaboration au Malade imaginaire de Molière, il a composé des œuvres plus intimes.

Les Arts Florissans, opéra en un acte, met en scène les allégories des arts favoris du Roi (musique, poésie, peinture et architecture) qui se réjouissent du retour de la paix grâce aux victoires de Louis XIV.

 

Des extraits d’un autre opéra de Charpentier, Les Plaisirs de Versailles, donné lui aussi à Versailles en 1684, complètent un programme entièrement versaillais, qui donne un aperçu musical des soirées à la cour.

Fondé en 2009 par une vingtaine de choristes amateurs de bon niveau, Vox Clamans a trouvé une complicité passionnée avec la violoniste et chef d’orchestre Christine Antoine, autour d’un répertoire allant de la Renaissance au Romantisme.

Dates et lieux.

Ce programme sera donné deux fois, en version concert.

  • Vendredi 6 décembre 2019 à 20h30, Salle Messiaen (1, rue du Vieux Temple, Grenoble)
  • Dimanche 8 décembre 2019 à 17h, Église Sainte-Thérèse de Brignoud, le (909 Bd Paul Langevin, Froges)

Après le spectacle, le public pourra partager avec les interprètes un « Madame de Montespan », chocolat chaud élaboré selon une recette de 1692.

 

Tarifs.

18€ (prévente), 20€ (à l’entrée), 12€ (réductions)

Billetterie en ligne : voxclamans.weebly.com

 

 

Stabat Mater de Dvořák les 16 et 17 novembre

L’Ensemble Vocal Harmoniques donnera les 16 et 17 Novembre prochains le Stabat Mater de Dvorák, dans sa version originale pour solistes, chœur et piano.

  • Piano        : Laurence Garcin
  • Soprano   : Nadia Jauneau Cury
  • Alto           : Chrystèle Chovelon
  • Ténor        : Bastien Combe
  • Basse         : Emmanuel Cury

Billets en vente sur le site d’ Harmoniques : https://www.evharmoniques.fr/

C’est avec ce Stabat Mater que Dvořák se fera connaitre sur la scène mondiale.

Première œuvre sacrée du compositeur, elle est intimement liée à la tragédie qui frappe sa famille : en moins de deux ans, entre 1875 et 1877, Dvořák voit disparaître ses trois enfants.

Dans cette œuvre, il reprend la forme du poème religieux du XIIIe siècle mais le travail du deuil s’y accomplit avec une sincérité et une intimité particulières.

La trame sonore et expressive des voix, soutenues par l’intensité dramatique puissante et profonde de l’accompagnement instrumental, est empreinte de toute l’émotion que porte le texte : accents douloureux de détresse et élans de résignation alternent avec une mobilité et une fragilité particulièrement touchantes. La musique adoucit l’épreuve mais ne parvient pas à éluder la réalité du deuil, atteignant ainsi une grandeur universelle.