Francine BESSAC nous a quittés.

Francine BESSAC nous a quittés

Francine Bessac, qui a tellement fait pour la vie chorale de Grenoble et sa région, est décédée dans la nuit du 11 avril 2020. Une très grande dame de la Musique, s’en est allée, et nous sommes plongés dans une immense tristesse. Nous nous sentons orphelin.

Page Francine Bessac sur le site du Grand Choeur

Diaporama preparé par la famille

Quelques Images des archives du Grand Choeur

Laissez-nous vos commentaires et souvenirs.
Les commentaires sont visibles seulement après l’accord de l’administrateur du site.
Afin de les donner à la famille nous les avons transférés au livre InMemori 

article france bleu

Les Affiches; 24 avril 2020

Un des dernier concerts dirigé par Francine:

Et voici un vidéo d’une des dernières répétitions du Grand Choeur avec Francine.

27 Comments

  1. Genevieve Bourgeois

    depuis 1959, Francine est ma soeur en musique. Louange à toi ma chère amie

  2. Anne Pelletier-Casalta

    Je me rappelle la salle de musique des Eaux-Claires où elle m’a fait chanter « A la claire fontaine », les bières après les répétitions du soir, les concerts, les Choralies, Europa Cantat… Et dès le début, à quel point Francine était un excellent chef

  3. marie-france.coullet

    j’ai chanté pendant quelques années avec la Chorale A coeur Joie ,à l’époque Francine Vernier devenue Francine Bessac dirigeait la chorale .De beaux souvenirs
    Que de bons moments ,et les Choralies à Vaison la Romaine .Merci pour ces moments merveilleux .

  4. allard

    Très triste d apprendre la disparition de Francine Bessac. Au college Marc Sangnier en 6 eme (1983) elle m as donné l amour du chant choral……Elle avait réussie a me faire prendre confiance en moi et m inscrire a la chorale du collège. Je la revois toujours ouvrir la grande armoire métallique et mettre un disque……il ne devait n y avoir aucun bruit dans la classe!. Nous avons chantés les Carmina Burana a l église du sacré coeur , puis a la patinoire. Je n ai plus jamais chanté après le collège, mais je suis toujours amoureux de la musique….Cette après midi j ai écouté Carmina burana en pensant très fort a cette grande dame, puis ce soir; le disque de Lully avec jean francois paillard et le chœur de valence avec Francine…..QUE de souvenirs……..Merci MADAME, de m avoir tant apporté.
    Christophe Allard

  5. Un ancien choriste...

    Outre tous les hommages et coups de chapeau dus à la musicienne, à la pédagogue, à la propagatrice inlassable du chant, avec talent, énergie et générosité,
    la rencontre de Francine a changé le cours de ma vie.
    Elle m’a fait entrer dans le chant, puis encouragé, aiguillonné, poussé à aller où je ne pensais pas…
    Je ne saurais lister tout ce qu’elle m’a apporté et tout ce que je lui dois, sur le plan musical et sur le plan humain.
    Et tous ces échanges et moments partagés.
    Un immense merci.
    Mes meilleures pensées à Jean, Paul, François et leurs familles.
    Aujourd’hui la vie est un peu plus vide.
    Et maintenant, comment faire vivre ce que nous avons reçu ?

  6. tHEO

    Mozart, Brahms et Poulenc sont, parmi tant d’autres, trois compositeurs qui m’ont permis de partager, bien humblement, ta passion du chant choral durant quelques courtes années. Je retiens de toi ton perfectionnisme et ton exigence afin que nous puissions toujours donner le meilleur. Plus tard, en tant qu’auditeur, le plaisir n’avait pas changé. La qualité était toujours là…
    Tu nous manqueras, mais ton sillon est profond. Il n’est pas près de s’effacer.
    Condoléances à Jean, à tes proches et à tes choristes qui se sentiront un peu orphelins désormais .

  7. Genevieve gammariello

    son départ m’attriste ,
    choriste de base ,j’ai eu plaisir a chanter avec
    Madame Bessac pour la première fois en 1989
    sa rigueur, son dynamisme,et son amour partagé de la musique font que les œuvres chantées sous sa direction resteront inoubliables en particulier pour moi « L’Homme Armé  »
    Merci Madame Bessac et bon voyage

  8. Etiennette Callegher

    Comme tous ceux qui ont connu Francine, je suis très attristée de ce départ. C’est très tardivement que j’ai rejoint le Grand Choeur, où Francine m’a accueillie en quasi débutante à 62 ans. Je peux dire que les répétitions hebdomadaires étaient toujours très attendues, et que je ne m’y suis pas ennuyée une seule minute, consciente de la chance que j’avais de pouvoir chanter de telles oeuvres ,sous la direction d’une telle professionnelle.
    Un grand merci aussi à Francine de m’avoir guidée vers le chant lyrique chez son amie Jacqueline Pougneaud avec qui j’ai aussi abordé des oeuvres que je n’aurais jamais imaginées possibles.
    Francine restera dans mes pensées comme une personne rare que j’ai eu la grande chance de rencontrer.
    Toutes mes pensées vont vers Jean si accueillant et vers ses enfants et petits-enfants dont elle était si fière.

  9. Francine m’a laissé un souvenir inoubliable, à la fois comme professeur de musique au collège (exercice pourtant ingrat quand l’intérêt de beaucoup des 11-15 ans allait le plus souvent vers la variété ou le hard-rock !), et comme chef de nos chœurs d’adolescents qu’elle motivait inlassablement. Je lui dois la découverte du chant choral, qui continue à faire mon bonheur depuis plus de 30 ans. J’ai toujours à l’oreille toujours ses vocalises « Milano-Torino-Napoli », en tête sa direction efficace, précise, respectueuse, exigeante et pédagogue, son engagement sans faille pour la musique amateur. Toutes mes pensées et condoléances à sa famille et à ses proches.

  10. Jérôme Dautzenberg

    Je vais faire très simple pour quelqu’une qui était très directe et qui n’avait pas froid aux yeux pour le choix très éclectique de son répertoire : Avec elle, c’est un grand moment de notre vie qui est parti, et beaucoups de souvenirs qui restent.

  11. Bellot-Bonhomme Nicole

    Francine Bessac, qui m’a tant apporté au fil des années, nous a quittés et j’en éprouve, comme beaucoup, une grande tristesse. Je m’associerai demain vendredi 17 avril par la pensée, à ses proches, Jean, Paul, François et leurs familles, lors de la cérémonie pour ses obsèques. Mes plus sincères condoléances à toute sa famille.
    Une choriste et chef de choeur

  12. Leurot Anne Marie

    Merci, tout simplement Merci Francine, de m’avoir permis de chanter avec toi, et de découvrir tant de belles oeuvres.
    J’espère que la -haut tu continueras à enchanter les anges.
    Regrets de n’avoir pu te dire au revoir
    Anne Marie Leurot

  13. Jean-Luc DOMINICI

    Francine, ton énergie, ta bonne humeur, ton dévouement resteront gravés dans ma mémoire.
    Bon voyage

  14. Sylviane Phily

    je participe à votre peine, mais il y a l’espoir… Francine, merci pour tout.

  15. Jacqueline Girard - ACJNI

    J’ai vécu tant de moments intenses depuis près de 60 ans que nous nous sommes cotoyées avec Francine, que sa disparition me parait impossible… Quel choc!…Moments merveilleux, parfois difficiles, toujours enrichissants. Quel talent, quelle générosité, quelle joie de vivre… Personne ne pouvait rester indifférent! Et maintenant ? un grand vide ? Non. Francine sera toujours présente pour ses nombreux et fidèles amis.
    A Jean, l’irremplaçable, Paul, François et les leurs, vont mes pensées très chaleureuses et mes condoléances les plus sincères!
    … Lux aeterna…

  16. J’ai eu l’immense chance d’avoir Francine comme professeur de musique au lycée des

    Eaux Claires,alors qu’elle débutait sa carrière.Personnellement issue d’une famille d’ouvriers

    peu enclins à écouter du classique,elle m’avait ouverte au monde de la musique.

    On adorait aller à son cours, vécu comme une trève bienheureuse grâce à sa fougue ,son humour,sa vivacité. Je l’avais retrouvée en tant que choriste quelques 40 ans plus tard :

    son ardeur était intacte !  »
    Danièle Grizel

  17. Solveig Albrand

    Francine,
    J’ai chanté dans le Grand Chœur pendant 10 ans dans les années ’80. Plus de vingt années plus tard, et de nouveau à la recherche d’une chorale, je t’ai recontacté, certaine que tu n’allais pas te souvenir de moi – mais si, tu te souvenais, et de nouveau tu m’as accueillie.
    Il parait que tu te souvenais de tous tes choristes ; pourtant il a dû y avoir des centaines. C’est un peu pour cela que beaucoup d’entre nous se sentent orphelin maintenant que tu nous as quitté.
    A l’origine de cette association qui fédère plusieurs chorales, tu avais toujours autant d’enthousiasme et d’idées à nous apporter. Comment allons nous faire sans ton expérience – et sans tes anecdotes ?
    Merci pour tout Francine.
    Solveig Albrand
    (Secrétaire de l’Agglo)

  18. CHARPENAY Béatrice

    Je suis triste. Francine, tu m’as beaucoup appris et offert des moments inoubliables.
    Béatrice

  19. Jean-Pierre Chassagne

    Acrostiche pour Francine

    Francine, quelle fausse note t’a éloignée de nous ?
    Réunis en souvenir de toi, nous cherchons
    A retrouver l’accord parfait que tu souhaitais.
    Nous n’y parvenons plus puisque tu n’es plus là,
    Comme si, toi partie, la musique faisait silence.
    Incomparables furent pourtant les harmonies
    Nouvelles qui, naissant sous ta main experte,
    Emouvaient les cœurs en ouvrant les portes du ciel.

    Jean-Pierre Chassagne

  20. Leclerc Husson

    Une professeur de musique qui a su éveiller mes filles au chant.
    Une grande chef de cœur
    Pensées

  21. Monique Brichet

    Je suis rentrée au Choeur Régional en 2000.Francine le dirigeait avec rigueur.Elle savait nous faire découvrir des compositeurs nouveaux et nous faire apprécier leurs oeuvres.J’ai eu l’occasion de participer à des semaines de travail et le plaisir d’aller chanter aux choralies sous sa direction.Elle m’a beaucoup appris aussi je salue sa mémoire avec une profonde émotion.

  22. Michèle DROIN

    Francine comme je suis triste de ton départ, tu laisseras un grand vide dans le mouvement choral de
    notre Dauphiné et je garderais longtemps les magnifiques souvenirs acquis pendant le Choeur Régional et les Choralies , c’était ta vie et tu as su
    transmettre la joie et le plaisir de chanter à tellement
    de choristes, un grand merci et au revoir, je ne t’oublierais pas

  23. BENOIT Nicole

    On sait qu’il faut se quitter un jour!!! mais c’est toujours trop tôt !!!!
    Merci Francine de m’avoir partager ton Amour de la Musique……..
    Courage à Jean et ses enfants Amicalement Nicole

  24. Genoux-Prachex Martine

    Francine distribuait tant de choses autour d’elle, était si spéciale, que sa seule présence modifiait l’ambiance, le lieu, les personnes… Elle m’a aidée à être qui je suis aujourd’hui. Elle m’accompagnera jusqu’au bout et je lui porterai à jamais une affection intacte et vivante.

  25. Dany Guepi

    C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le depart de francine..d’autant que je l’avais vu à rocheplane et que nous avions parlé d’elle avec François le jour du concert de charlatan à seyssinet…Rien ne laissait présager cette issue fatale…Tu vas nous manquer chère francine et nous nous souviendrons toujours de ton rayonnement au choeur régional, aux choralies ,dans tes chorales ,dans toutes les chorales à coeur joie de la région que tu soutenaient musicalement et affectivement parlant…Merci pour tout cela …A François et à Paul a ses petits enfants à Jean aussi bien sur j »adresse mes condoleances »la nuit n’est jamais complète il y a toujours une lumière allumée la vie à se partager… »(Paul eluard)
    Dany guepin

  26. Francine, je suis très triste. Ton départ a été très brutal. Tu as toujours eu une énergie et une envie de transmettre. Des milliers de choristes en ont été témoins de ton travail dans le domaine du chant choral. Merci Francine.
    Avec Jean, tu avais envie de fédérer toutes les chorales A Coeur joie de la région grenobloise. C’est pour cette raison que vous avez géré l’association pendant de nombreuses années. Francine, tu faisais encore partie de notre CA en tant que membre d’honneur. Ce n’était que du plaisir de t’avoir parmi nous avec, régulièrement, de nouvelles idées que tu nous transmettais avec passion. Tu resteras dans mon coeur Francine. J’attends avec impatience de pouvoir te rendre un hommage à la hauteur de ce que tu as semé après la pandémie.
    Brigitte Debats
    Trésorière de l’association

Comments are closed.